Un littoral réservé à l'aquaculture

Un immense système de bassins très géométriques profite des rives d’un fleuve et s’étend jusqu’à six kilomètres de la côte dans les eaux peu profondes de cette partie de la province du Liaoning, au nord-est de la Chine.

 

Pour obtenir cette image, les astronautes à bord de la station spatiale internationale ont utilisé une technique permettant de faire naturellement ressortir les contrastes du littoral : lorsque l’angle le permet, le soleil se reflète sur la surface des eaux, qui, comme un véritable miroir, s’illuminent. Le blanc de l’eau tranche alors fortement d’avec la terre, plus sombre, et les plus fins détails de l’hydrographie ou du trait de côte nous apparaissent.

 

Cette ferme aquatique est une des plus grandes de Chine, mais toute la côte de ce pays est parsemée de bassins similaires. En tout, la surface couverte par ces bassins est passée de 117 000 hectares en 1979 à plus de 1,5 millions en 2003. Soit une surface équivalente à 28 fois celle de la métropole de Lyon (Grand Lyon) ; un peu plus que la surface de l’Ile-de-France…

 

Les bassins marins assurent la production d’algues brunes (kelp), d’algues rouges (porphyra) et de moules. Il existe également des bassins d’eau douce dans lesquels sont élevées des carpes et des brèmes. Ces poissons et fruits de mer font partie de l’alimentation traditionnelle de la Chine, qui consomme près de 36 kg de poisson par personne et par an. La majorité de ces produits de la mer proviennent des fermes d’aquaculture (64%), ce qui représente 30,28 millions de tonnes par an.

 

Récemment, les fermes se sont mises à élever des espèces étrangères à haute valeur ajoutée pour augmenter la part d’exportation, plus fructueuse. Le saumon, l’anguille, la coquille Saint-Jacques par exemple remplacent les traditions chinoises…

 

Une échelle : Six kilomètres entre la côte et la fin des bassins au large de la mer de Chine.

 

Crédits image : NASA Earth Observatory – 6 Septembre 2015

Pour en savoir plus :

http://earthobservatory.nasa.gov/IOTD/view.php?id=86699

http://www.fao.org/fishery/countrysector/naso_china/en

Ulysse P - le 02/02/2017

En bonus : je vous propose d'aller faire un tour sur les vues satellites de Google Maps.

Cherchez la province du Liaoning en Chine et découvrez son littoral et ses embouchures de fleuves surpeuplés de fermes aquatiques.

 

Essayez de retrouver la ville de Jiaodao, dans la province du Liaoning. Sur les images satellites de Google Earth, il n’y a pas de réflexion du soleil pour vous aider à bien distinguer le trait de côte. Vous aurez sûrement du mal à évaluer ce qui appartient à la terre, et ce qui fait partie de l’océan.

Le contenu Google Maps ne s'affiche pas en raison de vos paramètres des cookies actuels. Cliquez sur la politique d'utilisation des cookies (Fonctionnels) pour accepter la politique d'utilisation des cookies de Google Maps et visualiser le contenu. Pour plus d'informations, consultez la politique de confidentialité de Google Maps.